actualites

porteL’étude, lancée par la direction de l'urbanisme au Ministère Tunisien de l'Equipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du Territoire et réalisée par URAM,  traite des spécificités architecturales du Nord-Est tunisien a permis de relever trois zones architecturales homogènes:

La zone de l’architecture médinale divisée en sous zones à savoir l’architecture des médinas, l’architecture des villages médinaux périurbains et l’architecture des villages andalous.
La zone de l’architecture vernaculaire répartie entre l’architecture berbère et l’architecture rurale.
La zone de l’architecture occidentale divisée en deux sous zones à savoir : l’architecture des villes et l’architecture des fermes
Le répertoire est présenté sous forme de tableaux structurés sur la base du concept de l’intégration de l’homme dans son milieu naturel. Cette intégration a été étudiée suivant trois grandes thématiques : l’intégration urbaine, l’intégration architecturale et enfin l’intégration technique.
l'étude comporte également une partie consacrée à l’architecture actuelle et à la conservation du patrimoine. Il présente à la fin un exemple d’usage pratique du répertoire.

Lire la suite...

Lake Muhazi RwandaRwanda housing authority (RHA) with URAM International has recently completed the land control study and the elaboration of the town planning develeoppement project of the shores of lake Muhazi.

The wetlands and the lakes which for a long time were considered just like the urban environments, were used as dumps and outlets for the waste waters of the big towns, now that there is a worldwide awareness of the environmental importance of these spaces, they have regained their importance and restoration and development projects were designed for them.
Furthermore, in the last few years, these environments in numerous countries have been subjected to poorly controlled human occupation in general, generating threats and imbalances in the coastal ecosystems. Numerous factors are responsible for these perturbations (tourism development, housing, trampling and clearing of land) thus creating a constant pressure on the natural and land resources of these sensitive land areas.

Lire la suite...

Schém d’Aménagement et de Développement des Zones Frontalières du Nord et du CentreURAM vient de mettre les dernières touches à L’étude d’Aménagement et de Développement des Zones Frontalières  initiée par le Ministère de l’Equipement, sous la coordination de la Direction Générale de l’Aménagement du Territoire. 
l'étude concerne les  17 délégations frontalières du Nord au Sud du territoire Tunisien avec l’Algérie et la Libye.

Lire la suite...

Les relations entre les villes et le monde rural en Tunisie sont passées, en l’espace d’un siècle, d’un caractère d’agressivité entre deux milieux séparés par deux conceptions du monde opposées, à un statut de cohabitation fondé sur la solidarité et la complémentarité des destins : le monde rural ayant un besoin total de la ville pour son développement et la maîtrise de la ville qui ne peut se concevoir sans un développement conséquent du monde rural. Malgré les exigences d’un soutien mutuel des deux milieux, des espaces de concurrence existent toujours, entravant les processus de codéveloppement. La réflexion et la recherche doivent continuer pour trouver des solutions durables et accompagner les évolutions respectives des villes et du monde rural.

Lire la suite...

Les attractions naturelles ont toujours attiré les foules, mais il y a eu ces dernières années dans le monde un boom de l’éco-tourisme ou du tourisme écologique, car de plus en plus de gens cherchent des alternatives aux vacances traditionnelles et veulent mieux connaître leur environnement naturel.
Les offices du tourisme et les voyagistes ont compris cette tendance et proposent de plus en plus de zones naturelles comme destinations aux voyageurs indépendants et aux voyages organisés. Le tourisme écologique peut théoriquement augmenter la valeur des écosystèmes maintenus dans leur état naturel, incitant les gouvernements et les communautés locales à leur conservation et à leur valorisation.
Dans la région où il peut être développé, le tourisme écologique doit apporter des avantages substantiels aux populations locales, contribuer à la gestion durable des ressources naturelles, favoriser la sensibilisation des touristes et des habitants à l’envi-ronnement ; il peut être également développé et géré pour limiter les impacts négatifs sur l’environnement et la culture locale.

Lire la suite...